Comment utiliser un simulateur de retraite gratuit ?

simulation de la retraite sur internet

Plusieurs paramètres sont pris en compte lors du calcul du montant de sa future retraite, nombre de trimestres cotisés, revenus, situation familiale, âge de départ en retraite ou encore statut professionnel, tout doit être minutieusement établi et mentionné.

De la sorte, que vous soyez fonctionnaire de l’État ou salarié dans une entreprise privée, la formule de calcul de votre retraite varie principalement en fonction de votre régime de retraite. Pour avoir une idée précise sur le montant de votre pension, sachez qu’il est bien possible de le savoir en vous fiant aux simulateurs en ligne.

Comment utiliser un simulateur de retraite ?

Il existe plusieurs simulateurs en ligne qui sont parfois gratuits et permettant d’estimer le montant de sa future pension de retraite ainsi que l’âge du départ à la retraite à tout moment. Pour cela, vous devrez prendre en considération quelques critères très importants sur votre parcours de salarié, tels que :

  • L’année de votre naissance ;
  • le nombre de trimestres que vous avez validés ;
  • votre statut en entreprise ;
  • le nombre d’enfants que vous avez ;
  • le montant de vos rémunérations.

La majorité des simulateurs fonctionnent de la même manière pour déterminer le montant de votre future retraite, en se basant sur la formule mathématique suivante :

Montant de la retraite = votre salaire moyen x taux de liquidation x (la durée de cotisation / la durée de référence).

Comment éviter les pièges des simulateurs de retraite gratuits en ligne ?

Il existe un très grand nombre de sites en ligne faisant office de simulateurs de retraite gratuits que l’on peut exploiter à volonté afin de déterminer clairement l’âge de son départ en retraite. Cela dit, ces sites ne sont pas tous fiables et il peut s’agir de résultats très loin d’être exacts.

Pour utiliser ces outils en ligne de façon optimale et trouver le meilleur site qui pourra bien vous donner l’estimation la plus exacte possible, il est nécessaire de rester particulièrement attentif à quelques détails et d’essayer d’éviter toutes sortes de pièges, au moins les plus évidents d’entre eux.

À lire absolument :   Quel le montant minimum d'une pension de retraite pour invalidité dans la fonction publique ?

Utiliser les simulateurs si vous êtes proche de l’âge de retraite

Effectivement, plus vous êtes jeune, plus les résultats de l’estimation seront loin du compte. Cela est essentiellement dû au fait qu’il y ait trop de variables inconnues dans l’équation à propos du parcours de professionnel, de l’environnement macroéconomique ainsi que de la législation.

Se servir d’un simulateur à jour de la loi 20 janvier 2014

Ainsi, vous devez bien vérifier que le site en question intègre l’allongement de la durée d’assurance requise pour tirer profit d’un taux plein ou que ce dernier fait mention de la dernière mise à jour nécessaire de la loi de 2014.

utiliser un simulateur de retraite en ligne

Saisir des informations très précises dans les champs d’indication

Il est certain que la pertinence des résultats repose principalement sur la qualité des informations saisies. Il sera donc nécessaire d’utiliser des simulateurs qui exigent le plus d’informations possibles et qui demandent le retracement de toute votre carrière.

Faire particulièrement attention à la nature des informations entrées

Il est clair que tous les sites ne demandent pas tous les mêmes types d’informations nécessaires au calcul et à l’estimation exacte. C’est justement pour ça qu’il vaut mieux opter pour des simulateurs qui n’imposent pas des informations de nature suspicieuse ou des documents qui ne sont pas vraiment utilisés dans le calcul.

Essayer plusieurs simulateurs

En effet, il n’est pas très prudent de se fier aux résultats générés par un seul essai. Le mieux serait de faire plusieurs simulations en ligne en suivant différentes hypothèses de fin de carrière. Cela dit, il faut se contenter de revenus constants et ne pas surestimer ses futurs revenus afin de ne pas prendre le risque d’être déçu plus tard.

 

 

À lire également