Peut-on cumuler allocation d’adulte handicapé et retraite ?

Mutuelle

Que l’on soit jeune ou pas, le handicap peut constituer un frein à son épanouissement dans le milieu du travail, parfois même dans sa vie personnelle. Beaucoup se demandent si les allocations AAH peuvent continuer à être perçues à la retraite. Nous faisons le point sur cette question dans cet article.

Qu’est-ce que l'AAH ?

Il faut savoir que l’AAH est l’allocation destinée aux adultes handicapés ; c’est une aide financière qui donne la possibilité d’avoir accès à un minimum de ressources. L’aide est donnée aux personnes qui cochent certaines cases de critères d’incapacité. D’autres facteurs entrent en jeu pour se voir attribuer cette allocation, comme :

  • L’âge.
  • La résidence.
  • Les ressources.

En 2022, on attend à ce que le montant de l’AAH s’élève à 956.65 euros, cette somme étant versée mensuellement. Avant, le montant de l’allocation pour les adultes handicapés était de 919.86 euros au maximum par mois. Ce montant est soumis à un abaissement en fonction des bénéficiaires : une allocation AAH peut être versée pendant une durée limitée (1 an), comme elle peut être versée pendant toute une vie.

Est-il possible de cumuler AAH et retraite ?

La réponse est oui ! Il est tout à fait possible de cumuler AAH et retraite. C’est d’ailleurs depuis janvier 2017 que cela est possible. Avant cette date, les adultes qui souffraient d’une situation de handicap n’avaient pas d’autre choix que de passer systématiquement au dispositif ASPA une fois l’âge légal de la retraite atteint. Maintenant, elles peuvent percevoir l’AAH dès qu’elles arrivent à la retraite, il faut néanmoins qu’elles remplissent certaines conditions.

L'une de ces conditions est le fait d’avoir cotisé à l’assurance vieillesse, le taux d’incapacité doit également être de 80 %, voire plus. Enfin, la personne en situation de handicap et retraitée doit avoir une pension de retraite inférieure à 956.65 euros par mois. Il est obligatoire que la personne en situation de handicap souhaitant bénéficier de l’AAH à la retraite ait atteint l’âge légal de la retraite après le premier janvier de l’année 2017.

À lire absolument :   Comment partir en retraite avec une maladie professionelle ?

Que faire si vous souffrez d’un handicap qui vous met en incapacité inférieure à 80 % ? Si c’est le cas, (incapacité entre 50 et 79 %), alors vous ne pourrez pas percevoir l’AAH lorsque vous prendrez votre retraite. Vous n’en bénéficierez pas non plus si vous avez pris votre retraite avant la date du premier janvier 2017. Bien que vous ne puissiez pas toucher l’AAH à votre retraite dans les cas ci-dessus, vous pourrez vous tourner vers un autre dispositif : le régime de retraite pour inaptitude.

L’avantage de percevoir l’AAH à la retraite est que cela évite d’avoir à passer au dispositif ASPA, les démarches qu’il faut faire pour ce basculement étant longues et contraignantes, notamment au niveau des transferts de dossiers. Avec la loi de janvier 2017, le fait de toucher l’AAH à la retraite permet de simplifier les démarches et de profiter de la majoration pour la vie autonome sans démarches particulières si la personne bénéficiait déjà de cela avant l’âge de la retraite.

Pour cumuler AAH et retraite, il faut faire un dépôt classique de sa demande de retraite au niveau des caisses auxquelles vous avez cotisé. Il faut faire cela pour que le versement des AAH ne soit pas interrompu, même s’il n’y a que quelques trimestres qui ont été faits. Si vous ne faites pas votre demande de retraite auprès des caisses concernées, le versement de votre AAH peut être suspendu, cela constituerait alors une contrainte pour vous. La CAF interrompra le versement, le temps qu’elle fasse vérifier que vous avez entamé des démarches.

À lire également
comprendre la decote de la retraite
Lire la suite...

Tout savoir sur la décote retraite

Si un assuré n’a pas suffisamment de trimestres placés et validés au moment où il souhaite prendre sa retraite, il sera soumis à des pénalités, tant dans le système de…