Quelles sont les aides sociales réservées aux retraités non imposables ?

de quelles aides peuvent beneficier les retraites ?
Mutuelle

Si vous ne connaissez pas encore tous les avantages dont vous pourrez bénéficier du fait que vous n’êtes pas imposables, il serait nécessaire de jeter un œil très observateur sur cet article. Alors que l’imposition sur le revenu concerne de moins en moins de gens en raison de plusieurs facteurs économiques et sociaux, les retraités seraient les premiers concernés par ces aides fiscales. La cherté de la vie et les prix des logements qui ne cessent d’être revus à la hausse incitent sérieusement une bonne catégorie des Français à courir derrière ces aides devenues une réelle échappatoire. Découvrez avec nous quelles sont les aides qui pourraient vous concerner en étant des retraités non imposables.

Que veut dire une personne non imposable ?

connaitre quelles sont les aides dont peuvent beneficier les retraitesSi vous passez par une opération mathématique des plus simples, en faisant l’addition de tous les salaires et profits qui vous parviennent durant l’année, vous aurez sûrement le chiffre précis de votre revenu annuel. Sur celui-ci, une autre équation serait nécessaire à calculer, dans le but de déterminer si cette somme n’est pas assez élevée pour qu’elle soit soumise à un avis d’imposition. À noter qu’un pourcentage des plus remarquables des ménages en France fait partie de cette catégorie de personnes à ne pas devoir payer des impôts puisque leurs revenus annuels n’atteingent pas encore le seuil de rentabilité fixé par le gouvernement, un taux qui avoisine les 56% des foyers non imposables a été récemment revendiqué sur l’intégralité du territoire national. Rajoutant à l’option de ne payer un centime d’impôt, une multitude d’aides sociales seraient en plus envisagées si vous présentez un cas de non-imposition, ainsi, plusieurs retraités se voient éligibles aux aides financières, car ils font sûrement partie du lot.

Quelles sont les étapes à franchir avant d’y toucher à ces aides financières ?

Si vous vous croyez en mesure de bénéficier de ces aides sociales, il faudra impérativement que vous ayez une idée claire du principe de revenu fiscal de référence. En fait, il existe deux paramètres fiscaux qui sont les seuls nécessaires pour définir votre éligibilité à quelconque forme d’aide financière.

Le revenu net imposable

Ce chiffre comptable est le plus simple des deux, il concerne généralement la somme de vos gains mensuels, affichée dans un résultat prouvant le fait que vos revenus annuels ne pourraient en aucun cas vous faire intégrer dans la classe des gens riches et aisés financièrement. Une attestation de non-imposition vous serait transmise en guise de garantie que vous n’êtes pas concernés par le paiement d’impôts. Pour l’avoir, une déclaration sur l’honneur devrait être remplie, attestant que vos revenus n’accèdent pas le seuil exigeant une imposition fiscale, cette dernière ferait office de document officiel qui serait remis aux services compétents pour évaluer son authenticité, et obtenir l’Asdir, l’abréviation de l’avis de situation déclarative à l’impôt sur le revenu.

Le revenu fiscal de référence ou RFR

Cette attestation est la seule habilitée à vous donner tous les droits en matière d’aides fiscales. Comme le revenu net imposable, c’est un chiffre mentionné sur la déclaration Asdir, mais comptabilisé d’une méthode toute autre. En effet, cette opération est conduite par l’administration fiscale, et outre les revenus mensuels déclarés, il joint toute autre formule de gain additionnel non imposable, en l’occurrence des ressources pécuniaires secondaires.

Quel type de prestations sociales pourrait-on solliciter dans une situation de non-imposition ?

Si vous êtes retraités, et que votre déclaration sur le revenu l’affirme, c’est que vous êtes éligibles à plusieurs formes d’aides sociales, parmi les plus importantes figurent :
  • ouvrir droit au crédit d’impôt, dans le cas où une assistance à domicile vous est obligatoire, cette aide fiscale est mesurée à un taux de 50% sur les frais engagés ;
  • pouvoir demander une CMU-C, une prestation sociale qui s’intéresse aux charges de santé et de soin ;
  • bénéficier de plusieurs réductions tarifaires sur les frais de la cantine ;
  • demander une réduction importante sur la taxe de l’habitation ;
  • se faire partager le financement les rénovations du secteur énergétique de son domicile dans le cadre du programme « MaPrimeRénov ».
À lire également